Article mis à jour le 07/10/2017.

En complément du discours officiel, il est intéressant de regarder de plus près les chiffres de la mortalité routière en France (les chiffres publiés ici concernent la métropole).

Les chiffres de 2016 sont désormais officiels et ont été publiés par la sécurité routière. En 2016, on déplore 16 morts de plus qu'en 2015.

tableau 2016

Mais regardons les chiffres de plus près:

On constate que malgré le discours catastrophique volontiers diffusé par certains intervenants, la tendance globale depuis 2000 (8170 morts) est toujours baissière. Certes, cela fait quatre ans que les chiffres globaux augmentent mais:

1/ Les années 2012 (-300 morts)  et 2013 (-385 morts) ont été particulièrements favorables.

2/ En 2016, comme en 2015, 2014 et 2013, nous déplorons toujours moins de morts qu'en 2012.

3/ En 2016, l'augmentation de la mortalité est essentiellement due aux piétons (+91) et aux cyclistes (+10).

4/ La mortalité des motocyclistes est toujours en baisse, (trop) lente mais régulière (1 de moins qu'en 2015, 91 de moins qu'en 2010).

5/ La mortalité des cyclomotoristes est en baisse très nette (34 de moins qu'en 2015, 127 de moins qu'en 2010 !!).

6/ La mortalité des conducteurs de VL est en baisse de 2% (36 de moins qu'en 2015, 357 de moins qu'en 2010!!)

 

On peut évidemment déplorer les 3477 morts constatés sur nos routes en 2016.

Mais force est de constater que l'examen des chiffres montre un décalage entre le discours catastrophiste de certains intervenants médiatiques et la réalité.

Les chiffres démontrent en effet que si en 2016 on déplore 16 morts de plus qu'en 2015, le nombre de morts en véhicules à moteur (toutes catégories) est en baisse de 88 personnes!. En revanche ont dénombre une augmentation énorme du nombre de morts à vélo et à pied (+101!).

Autrement dit, la priorité donnée à la politique du toujours plus de radars sur les routes peut et doit être discutée. A tout le moins pourrait-on espérer qu'une étude soit menée sur les raisons de l'explosion des morts à vélo et à pied avant de continuer à augmenter le parc de radars.

 

NB: Il est intéressant de noter que la période initiale de l'expérimentation de la vitesse à 80 km/h sur certains tronçons est terminée. A ce jour, aucun bilan officiel n'a été tiré de cette expérimentation. Pourtant, les chiffres connus montrent que le nombre de morts sur ces tronçons n'a pas baissé. Ils montrent même que le nombre de blessés a augmenté.... Si j'étais de mauvaise foi, j'en déduirais qu'il est urgent de relever la limitation de vitesse...

Or, il a été décidé de maintenir la vitesse à 80 km/h sur ces tronçons pour une durée inconnue. Jusqu'à ce que les chiffres démontrent enfin la pertinence de l'abaissement de la vitesse?

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
0.png9.png1.png9.png0.png6.png0.png
2
visiteurs en ligne.